ID: 423
Nom: Le Pressoir
Adresse: FR - Aÿ-Champagne
Date: 2018
Maîtrise d'ouvrage: Communauté de Communes de la Grande Vallée de la Marne
Maître d'oeuvre: Atelier d'Architecture Pierre Hebbelinck
Partenaires: Gissinger et Tellier architectes / Aurore Dudevant / Spriet-Prevert / Emilie Lecouturier / François Brument / HEHE Association / Zeppelin / EVP Ingenierie / Solares Bauen / L&N Ingenierie / Studio DAP / Patrick Demouv / François Blary-Harvard
Superficie: 4177 m²
Statut: Concours

La collectivité d’Aÿ souhaite pouvoir disposer d’un lieu spécifique pour raconter les savoir-faire de la fabrication du champagne et les valeurs ajoutées de ce vin. Le choix est de traduire les métiers, la proximité mais aussi l’espace anthropologique et prospectif du champagne à travers une narration particulièrement sensible. Le pressoir est un témoin des modes de production et de l’esthétique architecturale qui concernent toute la champagne. Son architecture se révèle être d’une simplicité d’écriture qui inscrit le carré du pressoir dans le carré de son périmètre.
Le volume du Pressoir étant d’un gabarit fragile dans son environnement, nous créons un volume simple, mais échappant à l’écriture du pressoir pour y installer au sommet des escaliers et accès, le restaurant et la zone de dégustation. Cet espace est conçu pour accueillir les publics dans une stratégie d’ « émerveillement » vis à vis de la colline des vignes et aussi de découverte des signes du paysage. La situation en hauteur depuis ces fonctions permettra une réelle immersion au cœur des rangs de vigne ainsi qu’un survol panoramique vers le grand paysage. Le plan est conçu pour que l’ensemble du périmètre des salles de restauration soit vitré vers l’extérieur. La terrasse conjugue orientation favorable et découverte du paysage. Le volume du restaurant redéfini alors de manière festive et sensible le couronnement et l’attractivité spécifique du lieu. La présence de cet édifice-machine est magnifiée par une généreuse entrée de lumière naturelle le long de sa façade travaillée se matérialisant à la fois comme porte d’entrée des différents circuits à vivre et comme toile de fond à toutes les activités de l’accueil.
Tout en parsemant le parcours de clés d’un savoir intellectuel, scientifique, culturel et historique par l’intermédiaire d’objets ou de documents graphiques et textuels, la muséographie propose aussi une expérience de visite qui parle aux cinq sens afin d’appréhender le champagne sous toutes ces facettes riches et complexes. Par des espaces sensoriels ou d’immersion, tous les sens sont sollicités lors de l’expérience du goût qui ne se cantonne pas seulement à la dégustation en bouche. L’odorat, le toucher, le visuel, l’ouïe, le corps dans sa globalité sont provoqués pour une visite décalée et unique dépassant la pratique muséale classique. Le public chemine alors dans une muséographie à propositions multiples qui parle à la fois à l’esprit mais aussi au corps et au sens.